Archive pour fresh fruit for rotten vegetables

Funky nights

Posted in Event, film, Shop, Soirée, Surf Session with tags , , on 31 octobre 2009 by Olivier

20091031_steve_cleveland_001

Par où commencer ? Car voilà un week end qui à commencé dans un style un peu Gonzo… Le plus simple : suivre une certaine chronologie, non ? Tout a commencé il y a presque deux mois avec une invitation lancée par Kami et Laurène. L’idée était de faire venir CL Nelson, Jen Smith et Steve Cleveland à Bordeaux pour la projection de deux films, Another State of mind et Fresh Fruit For Rotten Vegetables. Donc jeudi soir, nous voilà embarqués à l’Utopia pour la projection des films sus-cités en présence de Steve Cleveland, CJ et Jen ayant, eux, été obligés d’annuler leur venue en France. Ambiance : salle comble avec plus de 180 personnes, session questions réponses et anecdotes de tournages. Mais cette soirée a aussi été l’occasion de matérialiser la virtualité puisque j’ai enfin eu l’occasion de rencontrer le Cat et une partie de sa fort sympathique équipe, à savoir Mister Bolly et Jean Charles… Affamés, ils nous ont malheureusement abandonné au profit d’une entrecôte locale. La prochaine fois on fera mieux, session ou pas ! Bref, ce round one s’est gentiment terminé dans un bar local… où j’ai surtout eu l’occasion de découvrir un Russ Meyer absolument incroyable, L’immoral Mr Teas, sorte d’hommage non déguisé au Vacances de Monsieur Hulot version Meyer of course. Round one over.

Entre-acte. Le lendemain, j’avais prévu un petit coup de surf. Un rendez-vous chez l’ophtalmo m’a contraint à un départ tardif… et heureusement. Car en sortant la voiture du garage j’ai eu l’occasion d’embarquer à la volée Totor. Et nous voilà partis direction Le Porge avec, en fond de tête, une session riquiqui… dixit les prévis. Une fois sur place, nous constatons que le houle est bel et bien plus soutenue que nous l’imaginions. Exit le trip 80 cm glassy pour une barre bien costaude que Totor passe sans problème, ce qui n’est pas tout à fait mon cas. Ensuite, direction des vagues creuuuuuuuses qui me valent 3 wipes out bien sévères, point. Totor, lui, toujours maître de la situation, choppe quelques très jolis bouts. Après deux heures, nous sortons de l’eau dans une brume épaisse et la traversée de la dune se fait dans un univers fantomatique, totalement magnifique ! Entre-acte over.

Round two. Le soir direction Chez Kami pour une petite soirée entre amis où, cette fois-ci, la virtualité se matérialise avec la rencontre de Mika (le monsieur qui fait du vélo en Matuse) avec qui nous partageons, un peu, nos malheurs surfistiques locaux… le pauvre venant lui aussi du pays basque. Et comme le hasard fait bien les choses, je le remercie au passage sur son précieux avis concernant mon prochain transporteur de planches, lui même en ayant possédé un ! Co-voiturage en vue… Enfin, bien sûr, ce round a été également l’occasion de multiples rencontres (salut aux deux symathiques Alexandre), dont Steve Cleveland himself qui, je crois, est définitivement tombé amoureux de Bordeaux, son vin, son architecture, son ambiance et ses jolies filles… CU next time buddy.

20091030_steve_cleveland_002

Et encore une fois, un grand grand merci à nos deux hôtes Kami et Laurène.

PS. Petite alerte pour nos fidèles lecteurs : ça sature. La réponse ? Tous dans le Médoc Nord vers Soulac… puisque pas plus tard qu’hier soir, Alexandre, surfeur basque d’Anglet, me certifiait qu’il venait d’y vivre une session parfaite digne de Endless summer…

PS2. J’en profite également pour signaler que Steve Cleveland est aujourd’hui dans le pays basque et que son film est projeté à Biarritz ce soir.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :