Archive pour contest

Thinking about death shortens life

Posted in Compet, Dream, Fun, Trip with tags , , , on 16 février 2015 by Olivier

La Russie, c’est le dernier « far (w)est » occidental, où tout est possible, du meilleur comme du pire. Pays des extrêmes, de la superficialité et de la profondeur, c’est la « comedia del arte » version slave. Alors quand une bande de jeunes surfeurs russes débarque à Bali en direct depuis barjoland, et bien ça donne ça…

думать о смерти сокращает жизнь!

Full Random Mode: ON!

Posted in Compet, Dream, Fun with tags , , , , , on 8 octobre 2012 by Olivier

Voilà une très très bonne idée ! Le pitch : prenez des boards vintages, originales, surprenantes, rares (bref des choses qu’on ne voit pas au pic tous les jours) ; prenez des candidats ; affectez une board à un candidat de manière aléatoire ; enfin faite concourir tous ces jolis binômes « hommes-machines » dans des conditions les plus agréables possibles. Et bien moi je vous dit que ça fait un bien joli bingo ! Juste de quoi se retrouver vite fait bien fait en Aqua Incognita. J’aime.

My Duct Tape

Posted in Compet, Dream, Event, Soirée, Trip, video with tags , , , , , , , , on 7 octobre 2012 by Olivier

J’ai attendu ce week end du 28 octobre septembre avec impatience. Car les tentations étaient nombreuses et variées entre le Pays basque et les Landes Sud. Avec à la clef des esprits bien différents. Short ou long, il fallait bien choisir, mes dons d’ubiquité étant, en ce moment, un tantinet limités. Question d’esprit. Et voilà ce qui m’a sans doute fait trancher sans trop d’hésitation pour l’option Long, bien plus en phase, et tu le comprends certainement Ô lecteur de ce blog, avec ma perception du surf (non que j’ai quoi que ce soit contre les « shorteux », mais les compets de l’ASP c’est un peu comme les course de F1 : tu vois passer les trucs en quelques secondes, de façon certe impressionnante, et puis à la fin c’est toujours le même qui gagne). Bref, j’ai tracé directement pour Biarritz où les sirènes du Joel Tudor Duct Tape Invitational chantaient bien mieux à mes oreilles.

Tout a commencé le vendredi après midi à Biscarrosse où, après un départ un peu tardif de Bordeaux, je me suis dit qu’un stop était obligatoire sur le spot  sous peine de passer à côté des belles conditions du moment. Et ma foi je n’ai pas eu tord puisque les bancs de sables du coin m’ont rarement offert des conditions aussi parfaites, quasi balinaises. Après un break réparateur dans le coeur des Landes, direction Biarritz à 5h du mat’ afin d’être certain de trouver une gache sur le parking de la Côte des Basques, opération délicate si il en est et chanceuse pour le coup. Le moins fun : un temps pourri et des conditions bien moins agréables que la veille. Finalement cette pause forcée aura été bénéfique puisqu’elle m’aura donné l’occasion de retrouver Frank (dans un Surfing nouvelle version plutôt agréable), qui aura été un guide fantastique lors de ces 48 heures et vecteur de belles rencontres (JJ Wessels, Andy Nieblas, James Parry, Donnicka Elbertse…) qui m’auront plongé dans un mood totalement californien.

Car il faut bien avouer que la troupe qui a oeuvré durant ce Duct Tape avait quelques relents de je ne sais quoi de surf spirit beatnik soixanthuitard. Une vie débraillée, alcoolisée (que de bouteilles de pinard !) ou plus, et tout en douceur… affichée du moins. Donc des gens très accessibles, souriants, sympathiques et rêveurs. Il ne m’en fallait pas plus…

Et pourtant j’ai eu plus, puisque j’ai enfin pu rencontrer IRL quelques amis facebookiens, dont Jean François, le king de la culture 60’s avec qui je partage pas mal de choses… :-)

Last but not least, côté matos j’ai eu l’occasion de découvrir quelques perles comme par exemple cette magnifique Gato Heroi qui sied derrière un Alex Knost attentif sur la photo d’ouverture. Ami lecteur, si tu regardes attentivement tu découvriras une board d’un shape fulgurant de beauté, taillée dans un pain dont la latte centrale est tout juste incroyable (regarde bien !). Et puis un petit tour chez Wallako m’aura permis de mesurer la grande classe des boards Kookboxx, que nombre de surfeurs de la compet avaient la chance de rider… et de casser pour certains ! Un de ces jours il faudra que je pose les pieds la dessus moi.

That’s all folks.

Ci dessous une nouvelle édition « Director’s cut » de mon clip du week end dernier avec quelques plans supplémentaires. Enjoy.

Et le reste des shoots du week end ici… où là pour les Facebookeux.

Fathers & Sons 2012

Posted in Compet, Fun with tags , , , , , , on 8 juin 2012 by Olivier

Il y a des mails qui font plaisir. Très plaisir même. Cette année encore, j’ai l’honneur d’être invité au Fathers & Sons. Petite piqure de rappel pour ceux qui n’auraient pas suivi le principe de cette compétition organisée par Hoalen. Le code ADN de cet event repose sur la famille (sous une forme transgénérationnelle), ce qui est suffisamment original pour être souligné, surtout dans un milieu où l’ego est tout de même assez omniprésent (bon ok, sport + compet + surf + grosses primes + filles nues sur les plages + trips au quatre coin de la planète = potentiomètre d’individualisme vissé au max). En gros, les compétiteurs appartiennent à une même famille, à condition d’avoir au moins une génération d’écart, et oeuvrent ensemble sur le spot pour réaliser les figures les plus belles, les plus funs, les plus acrobatiques. Enfin bref, tout ce qui leur passe par la tête, ensemble, sur une même vague. Superbe idée.

Malheureusement pour moi, je ne sais pas encore si je pourrai participer cette année… En tout cas, je remercie vivement toute l’équipe de Hoalen pour cette gentille invitation (avec une pensée bien amicale pour Gérald et Eric que j’ai pu mieux connaître l’an dernier). Et quoi qu’il en soit, même si je ne peux pas participer, je passerai plus que certainement pour faire un max de photos et goûter de près cette fabuleuse compétition.

Desillusion contest: result

Posted in Autre, Fun with tags , on 24 janvier 2012 by Olivier

Petit concours rapidos via le fil twitter de Desillusion mag. En gros, il fallait faire gazouiller son blog dans le fil du mag pour éventuellement gagner un an d’abonnement. Fun, rapide, sans prise de tête et surtout un moyen sympa de découvrir plein d’autre potes de clavier… et pourquoi pas de pic. And the winner is: M.C.E.U.O, vraisemblablement du coin… :-)

Au nom du père, du fils… et du saint copinage ?

Posted in Compet with tags , on 26 juin 2009 by Olivier

hoalen

Je reviens sur un superbe événement surf : Fathers and Sons, une compétition mettant en lice des « couples » issus d’une même famille mais avec une génération d’écart. La dernière édition s’est tenue à Guéthary le week-end dernier. Le spot de Cenix était donc privatisé pour l’occasion. Les photos, fort jolies, laissent à penser que cette journée fut sans contest(e) un pur délice (on peut les voir ici et ).

Je tiens toutefois à revenir sur l’organisation de l’event. Non pas le jour même mais plutôt sur les moyens de participer. Lorsque j’ai commencé à parler de ce contest début mai, j’avais sérieusement en tête d’y participer avec le fiston. Seulement voilà : impossible d’obtenir la moindre information. Le site du sponsor restait mystérieusement muet ainsi que toutes les requêtes sur « Google est mon ami ». Même une question directe sur la page Facebook du sponsor n’a apporté aucune réponse. En désespoir de cause, je me suis rendu il y a quelques semaines chez mon plus proche dealer, qui vend aussi la came du sus cité sponsor. Lorsque nous avons eu l’occasion d’en reparler, sa réponse m’a un tantinet abasourdi (je résume en substance) :

« Le concours n’est accessible que sur invitation. Un éditeur local les distribue. L’année prochaine, l’annonceur disposera de quelques invitations en propre. »

Ouah ! Fathers and Sons ne serait en fait qu’une vaste « private party » sponsorisée au profit de quelques institutionnels locaux ? Il semble bien, malheureusement, que oui. A moins qu’un des protagonistes fournisse une explication rationnelle via ce post ou tout autre moyen à sa convenance…

%d blogueurs aiment cette page :