Archive for the Rien à voir Category

Knocking on Heavens Door

Posted in Art, Rien à voir, video with tags , , on 24 janvier 2014 by Olivier

Je suis en ce moment dans les vieilleries cinématographiques. Et j’avoue que dans mon top des cinéastes se trouve en bonne place Sam Peckinpah. Comment, vous n’avez pas encore vu « Apportez moi la tête d’Alfredo Garcia » ? Hmmm. Dans la vidéo ci-dessus, tirée de Pat Garret & Billy The Kid, il s’agit pour moi d’une des plus belles scènes de Far West. Que de regards. Que de silences. Pure Genius. Avec en prime un morceaux de Dylan qui démultiplie la charge émotionnelle de cette scène totalement folle. What else?

The Good Life

Posted in Autre, Musique, Photo, Rien à voir with tags , on 23 octobre 2011 by Olivier

Surfing ? Non. Session ? Nope. Longboard ? Nein. Matos ? Niet. Rien qu’un journée à Bordeaux avec pas mal de surprises. Une fois n’est pas coutume, on ne parlera pas surf cette fois-ci. Tout a commencé avec un check des spots pour confirmer une flatitude annoncée. Et heureusement ! car sinon j’aurais sans doute bel et bien loupé cette fameuse finale lors de laquelle les frenchies ont joué un match plus que fabuleux face à des Kiwi, disons le, presque apeurés. Il n’en reste pas moins que la coupe reste chez le NZ, mais que les Bleus peuvent rentrer salement fiérots tout de même. Quel match.

Du coup, sous un soleil printanier, balade du côté des Chartrons avec au programme de la musique et encore de la musique (au milieu d’un foutoir de brocante assez rigolo). Blues, Horn session et Jazz Tzigane à la Reinhardt plein les oreilles…

Et puis la découverte d’un magasin dans le quel j’irai sans doute refaire un tour (on en parlera plus longuement une autre fois sans doute).

Ce dimanche est aussi l’occasion de souhaiter la bienvenue à un magazine papier. Et oui, il reste des hommes courageux pour faire face à la vague de dématértialisation qui touche notre société en général, et ce secteur d’activité en particulier. Et puis The Good Life vibre tout particulièrement à mes yeux dans la mesure où il est si proche d’un projet que mon ami le Pigotor et moi même avions tenté de mettre en place il y a quelques années… En tout cas, welcome à ce mag de 360 pages (punaise, ça c’est de la prise en main !!!) qui, pour son premier numéro met en couv’ un M9, une voiturette dont l’original sonne comme un gros rooar, un avion et une carte de la baie de Mumbai. What else? Hmmmm?

Plus de photos ici.

50 (extended)

Posted in Rien à voir on 12 septembre 2011 by Olivier

C’est fait. Je rentre désormais officiellement dans la catégorie des quinqua. Mais cette transition s’est réalisée d’une manière parfaitement agréable, et ce sur plusieurs niveaux. Mode snatch ? Quelques barrels à Capbreton, une épopée épique lors d’une course après un agneau (et autres amuse gueules et breuvages), un badigeonnage en règle de la bête suivi de quelques heures à tourner la broche, un concert privé revigorant, des amis partout et des présents absolument et définitivement incroyables. Je suis sorti de cette histoire plané, dérivé, imbibé, casqué (il me semble que la photo ci dessus est suffisamment explicite) et… noseridé. Je n’ai même pas de mots pour exprimer la chose.

Je remercie donc tous les amis qui m’ont accompagné lors de ce week end exceptionnel, qu’ils aient été avec moi au fin fond des Landes ou présents en pensée pure. Encore un grand grand grand merci à tous !

ps : et pour tous ceux qui me l’ont demandée, la playlist de début de soirée

Books & Beers

Posted in Book, Rien à voir with tags , , , on 6 août 2011 by Olivier


Livre oublié, livres rachetés ! Ca sent le gros book report pour la rentrée tout ça. Et puis comme je suis loin de la mer et qu’il y a de jolies conditions, je fête ça avec ce qui semble un rituel pour les surfeurs distants : un belle bière. Au programme : une St Peter’s ‘Organic Ale’ en provenance directe du pays de Galles… Cheers.

El Mirage

Posted in Dream, Rien à voir, video with tags on 19 juin 2011 by Olivier

Some girls have it…

Posted in Autre, Compet, Rien à voir with tags , , on 1 mars 2011 by Olivier

Je ne connaissais pas Cori Schumacher. Il faut dire que ne suis pas particulièrement un adepte du rayon célébrité, même si il s’agit d’une championne de longboard. Mais là, je viens de tomber sur un article au sujet de la demoiselle (merci surf-prévention pour l’info et la source).  Il se trouve qu’elle vient de décliner sa présence à l’ASP Tour 2011. Pourquoi ? A cause de la Chine. Non pas parce qu’un sombre atelier de confection a piqué les derniers modèles de son sponsor. Non. La dame en question râle et boycott pour des raisons bien plus justes. Bien plus humanistes. En substance, voici ce qu’elle nous dit :

« J’émets de profondes réserves politiques et morales à participer à un quelconque événement qui pourrait profiter à un pays qui s’engage activement dans la violation des Droits de l’Homme, et plus spécifiquement des Droits de la Femme. La recherche par l’ASP l’année dernière de sites de compétitions possibles en Chine et la première compétition ASP officielle en Chine ont fait suite à une importante audience au Congrès américain sur la politique de « l’enfant unique » en Chine, une politique entérinée par le gouvernement chinois qui entraîne des infanticides de nouveau-nés de sexe féminin, l’esclavage sexuel, des stérilisations et des avortements forcés… »

Respect. L’engagement, en surf, ça n’est pas qu’au moment du take-off. Et j’aime ça.

Shooting the Pigeon

Posted in Bad, Rien à voir with tags on 22 octobre 2010 by Olivier

Je ne suis pas particulièrement addict de la sortie de matraque : ce n’est pas dans mes usages, et en plus ce n’est pas très socialement à la mode en ce moment en France, même si ça tend à devenir une pratique coutumière, voire quotidienne, rappelant un peu les images qu’on pouvait avoir de certains pays sud américains il y a une bonne trentaine d’années. Bref, je reviens à mes chevaux puisque après une année passée en compagnie du Forester, il était temps de lui appliquer une petite révision »de routine », si je puis dire. Logiquement, je me suis retourné vers le concessionnaire local (qui cela dit en passant, est le concessionnaire d’un bon tiers des marques à quatre roues). Me voilà donc avec un rendez vous calé chez Pigeon, dont le nom, jusqu’à aujourd’hui, me laissait assez perplexe, surtout pour une officine mécanique, dont, justement, les clients sont souvent affublés de ce sobriquet. Et là, la concordance est simplement remarquable. Pour preuve, une révision de base, qui devait déjà me coûter un bras pour quelques litres d’huile et autres accessoires « made in China », m’en aura finalement coûté deux. La faute à quoi ? Principalement la revente d’une huile de boite auto, que je connais assez bien pour en utiliser régulièrement pour ma danseuse mécanique amerloque. Tenez vous bien : 150 euros les deux bidons ! Quand on sait que le bidon est commercialisé une quinzaine de dollars aux US, ça fait un peu mal où je pense. Il ne me reste plus qu’à trouver un nouveau concessionnaire moi… Roooooaaaaarrrrrr.

%d blogueurs aiment cette page :