Archive for the Photo Category

Grease, fat sound, rock and (not enough) surfing: Wheels & Waves 2014!

Posted in Art, Dream, Event, Photo with tags , , , , , on 16 juin 2014 by Olivier

ww2014

Quand on aime le bruit et la fureur (oui, ok, c’est un petit détournement Faulknérien) et bien on ne peut qu’aimer le Wheels & Waves. Le seul regret, lorsque en plus on est  surfeur, il reste une légère frustration côté waves. Mais bon, l’intensité du plaisir purement mécanique fait oublier l’appel de la cire, vite remplacé par l’amour de la graisse, du gros son et du rock. D’ailleurs, à ce sujet, j’ai enfin eu l’occasion de découvrir Brian Brent lors d’un concert rockabilly fulgurant…

Voici donc ma petite contribution à ce week end avec quelques shoots que vous trouverez en suivant ce lien. Et en fouillant un peu, vous trouverez bien quelques bouts de Tang, puisque je fus l’un des rares spécimens à me fourvoyer dans ce magnifique bronx sur quatre roues…

Oldies

Posted in Photo with tags , , on 14 octobre 2013 by Olivier

crein

Une copine en chat : « Tu sais s’il y a un endroit au PB où un gamin de 7 ans peut faire un stage de surf à Pâques ». Alors moi ni une ni deux, et bien je lui propose le club de surf de Sir Reinhardt et, afin de lui monter un peu à quoi ressemble le monsieur, me voilà parti pour un petit Google image. Et là, paf !, je tombe sur une magnifique galerie de portraits signés Kisten Pelou. Que du oldies pur jus. Ca change de toutes ces images de bogosses sur-vitaminés.  Enfin je dis ça…

So Cal Part. 2 (in 2 pics)

Posted in Photo with tags , on 5 mai 2013 by Olivier

20130503_socal_002

20130504_socal_003

All the pics of the day are here.

In the midnight hour

Posted in Photo with tags , on 26 avril 2013 by Olivier

20130419_nightshooting_small

Pas grand chose à voir avec le surf. Juste un petit autoportrait en pose longue, à minuit, au coeur des Landes. :-)

Et puis parce que tout fini en rock&roll

The shooter

Posted in Autre, Photo, video on 8 février 2013 by Olivier

Plutôt classieux le monsieur Ord. Impressionnant. Je ne serais pas contre un job comme ça moi.

The Old, The Young and The Sea

Posted in Dream, film, Photo, video with tags , , on 11 novembre 2012 by Olivier

Je suis négligent avec ce blog. Ceux qui me connaissent un peu savent que cette période de l’année n’est jamais très « festive » pour moi. Il faut donc que je tombe sur une jolie perle pour que je pose enfin les doigts sur le clavier. Et là, dans ce week end studieux, la perle est apparue. Magnifique. The Old, The Young and The Sea est un projet en construction qui décrit l’amour que beaucoup d’entre nous ont pour cette côte Atlantique qui part du sud de l’Aquitaine et qui s’étend jusqu’à la pointe extrême Sud du Portugal. Variée, riche, mouvementée, puissante et bariolée, elle est aussi, bien sûr, le paradis des surfeurs européens.

All along the Atlantic coast, some call it the European Classic Surf Route, some call it the European Leg: thousands of kilometers of potential for the wave you‘ve been seeking for. Every year the trail attracts stoked people from all over Europe, travelling by bike, car or grand motorhomes, alone, with friends or family.

Du coup, quelques réals et photographes se sont engouffrés dans ce projet et préparent un film qui sortira courant 2013. En attendant, et au delà du trailer, le site expose de très belles histoires quasi fusionnelles entre ces différents habitants de la côte et la mer. Chacun de ces portraits, superbement illustrés, retrace un bout de vie gorgée de passion salée.

Bien sûr, c’est avec une certaine amertume que je profite de ces images, tant le manque de cette région me pèse au quotidien. A tel point que je suis toujours et en permanence à quelques encablures du petit camion, pour y charger planches et matos photographique, et fondre dans ce paysage pour un lâcher prise absolu…

En tout état de cause, un grand merci à Jean Louis pour cette magnifique découverte.

Vicariously (waiting our turn)

Posted in Dream, Photo, Trip, video with tags , , , on 1 septembre 2012 by Olivier

C’est un mythe. Une quête absolue. Je parle de cette envie récurrente, et pourtant tellement contradictoire, d’accéder temporairement ou non au status de Robison Crusoe. Beaucoup d’aventuriers des temps modernes tentent tous les jours cette expérience. Rien que cette année, un nombre de départs impressionnant aura fleuri dans mon entourage (#1, #2 ou encore les multiples projets d’installation en cours à l’autre bout de la planète), pas toujours dans le but avoué de se transformer en Robinson mais au moins avec l’idée profonde de se perdre.

En pur addict,  je trouve bien sur que la tribu des surfeurs porte plutôt bien la chose en mélangeant assez drôlement (et parfois de façon un peu caricaturale) beatnik generation, babacoolisme, ecololifestylisme et nomadisme. Les pages lointaines ou récentes de cette sous-culture particulière sont déjà bien remplies d’histoires de ce type, comme par exemple avec celle du Doc Paskowitz et de sa famille (que vous croiserez d’ailleurs en fouillant bien dans le blog de la famille Goodwin, que je ne vais pas tarder à évoquer, ou bien ici), ou encore l’opération Kamchatka dont je parlais pas plus tard qu’hier.

Car dans les les faits, l’itinérance semble bien constituer une composante essentielle du code génétique du surfeur (même si certains restent résoluments accrochés à « leur » spot, participant, souvent, à un mouvement de localisme plus qu’absurde). Pour nombre d’entre nous, le fantasme du « petit camion » fonctionne à plein régime, fantasme parfaitement représenté dans le monstre sacré de tout adorateur de glisse aquatique, à savoir le fameux Endless summer de Bruce Brown.

Tout ça pour en venir à la famille Goodwin qui, depuis maintenant un an, a basculé dans un fabuleux nomadisme surfistique (mais pas que). Les premières images du documentaire à paraître son tout simplement belles et retracent l’histoire d’un abandon total. Passant de la découverte de lieux fantastique, bien sûr, à des moments de vie étrangement intimes, comme la naissance d’un membre de la famille… Au finish, cette histoire (bien joliment markettée et enregistrée à grand renfort de moyens tout de même), nous permettra de voyager par procuration dans 40 villes et 15 pays au travers des six continents. C’est pour l’instant via le blog que le voyage virtuel a lieu. Avec à la clef des photographies particulièrement sublimes (Maroc, Pérou, Fidji, Népal, Nouvelle Zélande et j’en passe…). Un vrai délice visuel. Et en ce qui me concerne, la section Tokyoïte m’a définitivement convaincu que je dois absolument mettre les pieds là bas pour un geek surf trip moderniste et du meilleur goût…

Et un grand merci à Sandrine Le Gal pour cette fabuleuse découverte.

%d blogueurs aiment cette page :