Kamchatka, the last frontier


Il y a des territoires qui font rêver. Le Kamchatka, péninsule ruskoff dont j’ai déjà eu l’occasion de parler ici, en est très clairement un. Et pour plusieurs raisons. Il y a bien sûr cette fascination pour la Russie (et je ne dis pas ça à cause – ou grâce- aux origines de ma moitié) qui est, selon moi, le nouveau Far East qui regorge de choses à découvrir, pour peu que l’on soit ouvert à de brusques variations de toutes formes (culturelles, relationnelles, culinaires, climatologiques, et j’en passe). Il y a aussi cette fascination pour le Kamchatka et ses mystères géologiques de premier plan, sorte de pampa préservée des années durant (merci la guerre froide), loin des axes du tourisme et donc parfaitement vierge. Et qui dit territoire vierge avec un littoral, dit forcément fabuleux spots de surf inexplorés, vierges, eux aussi, de toute histoire. Là, tout de suite, j’ai une légère pointe d’envie quand je regarde cette vidéo. Un jour, quand je serai grand !

Et parce que, comme en Russie, tout fini toujours par une chanson (ou presque)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :