Archives de octobre, 2012

Flashback!

Posted in Dream, Trip, video with tags , , , , , on 26 octobre 2012 by Olivier
[vimeo 52144593]
La vidéo étant devenue private… en attendant en voici une nouvelle.
[vimeo 45416428]
L’ami Patrick m’envoi de temps en temps quelques petites missives douloureuses depuis l’île des Dieux. La dernière en date :
J’ai trouvé un 9’4 purple résine teinté occase mais superbe à vendre 400€. Parfait pour toi old school single fin.
Alors je fais quoi moi ? Je tricote ? Ben non, je me tate de plus en plus pour opter pour quelques semaines de sessions hivernales au chaud. Surtout après avoir vu les rushs de la 2nd Annual 9ft and single de Deus. Roaaarrrrr, here I come…

18 seconds

Posted in Surf Session with tags , , , on 21 octobre 2012 by Olivier

Quelqu’un dans cette assemblée a déjà été confronté à une période de 18 secondes ? Moi, je n’arrive pas à m’en souvenir mais je vous assure que d’après ce que j’en ai vu aujourd’hui c’est particulièrement étrange. J’explique. Hier, l’ami Vincent m’appelle en me faisant une proposition indécente (à laquelle, cher lecteur, je ne refuse jamais dans la mesure du possible) : une session au lever du jour (remarquez qu’en la circonstance je ne parle pas de soleil, hein). Bref, sur le papier les reports affichaient cinq étoiles avec au programme : une houle en hausse de 1m à 1,7m, un vent relativement neutre et, c’est sans doute là que la différence se fait, une fameuse période de 18 secondes (et en regardant de nouveaux les prévis, je me suis même aperçu que pendant qu’on barbotait la fréquence était montée à 19/20 secondes). Donc go. Et nous voilà rendus à Bisca pour découvrir des lignes relativement bien rangées, moins belles qu’hier, mais nettement surfables. Ni une ni deux, Vincent et moi sautons dans nos combardes et direction le line up. Une fois sur place, des conditions propres et de bonne taille s’offrent à nous. Une vague chacun, retour au pic, et là… mutation totale ! Houle croisée, houle grossissante (prévu au programme remarquez bien) mais sans réel potentiel de transformation.

Jusqu’au moment où la chose arriva.

En quelques minutes, une série franchement grassouillette s’abat sur nous, sans prévenir, propulsant la moitié des surfeurs directos sur la plage (peu tenteront de remonter au pic), soit tout de même 150 m. Par chance j’échappe de justesse au carnage. Et ça continue comme ça avec six ou sept mastards assez dingo qui chargent en mode cavallerie. Puis plus rien pendant 20 minutes. Et de nouveau le même schéma (avec une bonne grimpette de vague à toute berzingue pour éviter le cassage de gueule et de matos), ce qui m’aura permis de droper au passage une bombasse plus que grasse en mode « kamikaze on the wicked »…

La question que je me pose, et certains techniciens de la vague pourront peut être m’éclairer, concerne l’incidence de cette période élevée. Pour moi, elle traduit une concentration assez surprenante. Cette longue période, mettant à profit le rangement des lignes au travers de l’océan, aura-t-elle par là même « fusionné » les énergies ? Quelqu’un a une idée ? Parce que franchement, ce matin, c’était totalement barré comme histoire…

Melt the Guns

Posted in Musique, report, Surf Session with tags on 20 octobre 2012 by Olivier

Il suffit parfois d’une image pour comprendre. Là, on a presque touché la perfection du bout des ailerons (même si une fois à l’eau ce n’était pas aussi évident, notamment pour des raisons de placement, variable en fonction des séries). Reste que ce fut sans conteste un beau jour dans les Landes Nord, agréablement partagé avec l’ami Sylvain. Pour ma part, j’en garderai le souvenir d’une magnifique gauche !

Au retour, de bonne humeur, j’ai opté pour un Blur qui, je le savais, ferait unanimité. Ce qui m’a conduit à faire un parallèlisme avec XTC, groupe phare des années 80, que mon hôte ne connaissait pas encore (et qui, j’en suis certain, restera bien placé désormais dans sa musicothèque…). D’où le titre du post… et du placement de la vidéo ci-dessous. Rock and Roll. :-)

(et merci Sylvain pour la photo).

Going North

Posted in Event, longboard, Matos, Shop, Soirée, Surf Session with tags , , , on 14 octobre 2012 by Olivier

Depuis plus d’un an je suis attentivement le travail de Thomas Bexon, shaper et surfeur australien plus que talentueux dont j’ai parlé à de multiples reprises ici. Etant en France, hébergé par la team de chez UWL, il semblait évident pour moi d’aller y faire un saut pour rencontrer le personnage. Malheureusement, le monde aidant et un timing serré (deux heures de routes pour rentrer) ne m’auront pas permis de tailler une bavette avec le sieur en question. Next time ! J’ai néanmoins pu capturer quelques clichés sur place et noter la présence d’une production locale, encore à l’état brut, de toute beauté. Une bête noire apparemment non répertoriée au catalogue officiel de Thomas.

So Thomas, if you plan a trip in Bordeaux these days…

J’aime bcp ce petit logo. :-)

L’autre bonne surprise de la journée fut sans conteste une session remarquable compte tenu de la météorologie ambiante. Sur les conseils de Stb (qui se reconnaitra), j’ai eu l’occasion de tester un nouveau spot dont j’avais beaucoup entendu parler. Pour être franc, j’y suis allé sans grand espoir de transformation (et, par chance, je ne devais pas être le seul puisque le spot était quasiment désert). Résultat : une session de plus de deux heures dans du glassy de 70 cm avec une gauche purement incroyable. Je comprends mieux désormais pourquoi le mot « magic » revient souvent dans les propos de mon conseiller !

Home

Posted in video on 14 octobre 2012 by Olivier

Home… is exactly what i’ve lost.

Full Random Mode: ON!

Posted in Compet, Dream, Fun with tags , , , , , on 8 octobre 2012 by Olivier

Voilà une très très bonne idée ! Le pitch : prenez des boards vintages, originales, surprenantes, rares (bref des choses qu’on ne voit pas au pic tous les jours) ; prenez des candidats ; affectez une board à un candidat de manière aléatoire ; enfin faite concourir tous ces jolis binômes « hommes-machines » dans des conditions les plus agréables possibles. Et bien moi je vous dit que ça fait un bien joli bingo ! Juste de quoi se retrouver vite fait bien fait en Aqua Incognita. J’aime.

My Duct Tape

Posted in Compet, Dream, Event, Soirée, Trip, video with tags , , , , , , , , on 7 octobre 2012 by Olivier

J’ai attendu ce week end du 28 octobre septembre avec impatience. Car les tentations étaient nombreuses et variées entre le Pays basque et les Landes Sud. Avec à la clef des esprits bien différents. Short ou long, il fallait bien choisir, mes dons d’ubiquité étant, en ce moment, un tantinet limités. Question d’esprit. Et voilà ce qui m’a sans doute fait trancher sans trop d’hésitation pour l’option Long, bien plus en phase, et tu le comprends certainement Ô lecteur de ce blog, avec ma perception du surf (non que j’ai quoi que ce soit contre les « shorteux », mais les compets de l’ASP c’est un peu comme les course de F1 : tu vois passer les trucs en quelques secondes, de façon certe impressionnante, et puis à la fin c’est toujours le même qui gagne). Bref, j’ai tracé directement pour Biarritz où les sirènes du Joel Tudor Duct Tape Invitational chantaient bien mieux à mes oreilles.

Tout a commencé le vendredi après midi à Biscarrosse où, après un départ un peu tardif de Bordeaux, je me suis dit qu’un stop était obligatoire sur le spot  sous peine de passer à côté des belles conditions du moment. Et ma foi je n’ai pas eu tord puisque les bancs de sables du coin m’ont rarement offert des conditions aussi parfaites, quasi balinaises. Après un break réparateur dans le coeur des Landes, direction Biarritz à 5h du mat’ afin d’être certain de trouver une gache sur le parking de la Côte des Basques, opération délicate si il en est et chanceuse pour le coup. Le moins fun : un temps pourri et des conditions bien moins agréables que la veille. Finalement cette pause forcée aura été bénéfique puisqu’elle m’aura donné l’occasion de retrouver Frank (dans un Surfing nouvelle version plutôt agréable), qui aura été un guide fantastique lors de ces 48 heures et vecteur de belles rencontres (JJ Wessels, Andy Nieblas, James Parry, Donnicka Elbertse…) qui m’auront plongé dans un mood totalement californien.

Car il faut bien avouer que la troupe qui a oeuvré durant ce Duct Tape avait quelques relents de je ne sais quoi de surf spirit beatnik soixanthuitard. Une vie débraillée, alcoolisée (que de bouteilles de pinard !) ou plus, et tout en douceur… affichée du moins. Donc des gens très accessibles, souriants, sympathiques et rêveurs. Il ne m’en fallait pas plus…

Et pourtant j’ai eu plus, puisque j’ai enfin pu rencontrer IRL quelques amis facebookiens, dont Jean François, le king de la culture 60’s avec qui je partage pas mal de choses… :-)

Last but not least, côté matos j’ai eu l’occasion de découvrir quelques perles comme par exemple cette magnifique Gato Heroi qui sied derrière un Alex Knost attentif sur la photo d’ouverture. Ami lecteur, si tu regardes attentivement tu découvriras une board d’un shape fulgurant de beauté, taillée dans un pain dont la latte centrale est tout juste incroyable (regarde bien !). Et puis un petit tour chez Wallako m’aura permis de mesurer la grande classe des boards Kookboxx, que nombre de surfeurs de la compet avaient la chance de rider… et de casser pour certains ! Un de ces jours il faudra que je pose les pieds la dessus moi.

That’s all folks.

Ci dessous une nouvelle édition « Director’s cut » de mon clip du week end dernier avec quelques plans supplémentaires. Enjoy.

Et le reste des shoots du week end ici… où là pour les Facebookeux.

%d blogueurs aiment cette page :