SurfLand


Si vous avez aimé les photographies d’Eric Cantineau réalisées le WE dernier à la Fathers & Sons, vous adorerez sans aucun doute les photographies de Joni Sternbach. Cette photographe a la particularité de travailler exclusivement avec un Daguerréotype Ferrotype * ce qui confère à ses photographies un caractère indéniablement ethnologique, nous rappelant certaines des plus belles collections de la Bibliothèque du Congrès. Le choix du Daguerréotype est de ce point de vue intéressant car, comme le souligne la photographe, il a ce caractère totalement aléatoire (plus ou moins) au niveau du rendu final. Ah, la part du chaos dans la créativité, sublimé dans cette fantastique vidéo de l’artiste…

* Merci à Stephan Julienne pour la précision technique. Et merci à lui pour la collection d’infos et de photos vintages qu’il est possible de consulter ici.

Publicités

2 Réponses to “SurfLand”

  1. Bonjour Olivier,

    une petite correction d’ordre technique : il ne s’agit pas de daguerréotype, mais de ferrotype (ou tintype en anglais, comme l’explique Joni Sternbach).

    Reste que le travail de cette photographe est vraiment impressionnant, On croirait ses surfeurs sortis tout droit des plages de Hawaii, aux dernières heures du XIXe siècle. ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :