Gironde almost had me this time…


Ca fait partie de ces sessions où la baston est de rigueur. Sur un gros coup de ras le bol, je me suis dit qu’un coup de surf serait sans doute réparateur. Me voilà donc en direction du Grand Crohot avec à la clef une sortie de Bordeaux purement infernale. Mais bref, une fois sur place les conditions soutenues semblaient tout de même favorables. Mais la Gironde reste la Gironde. Premier écueil : le passage de la barre. Une épreuve de 35 minutes en 9 pieds à se prendre des claques et du jus dans les baïnes pour, finalement, trouver une petite passe à 800 mètres de mon point de mise à l’eau. Mais la mouise sait parfois se faire particulièrement constante. A quelques dizaines de metres de la safe zone, une série bien grasse a eu l’idée de me ramener quasiment au point de départ, avec en prime un premier coup de flip, trois vagues successives ayant quasiment eu raison de mes réserves d’oxygène. Option « c’est bleu, c’est blanc, c’est long, c’est où la sortie »… Après 3minutes de récupération, re-direction le pic en mode bataille mais atteint cette fois ci en seulement dix minutes. Et là, je dois avouer que certaines séries étaient vraiment grasses et m’ont imposé la conclusion suivante : 40 minutes de bataille hardcore, c’est pas forcement top pour engager une nouvelle bataille avec des bombasses, les bras, dans ce genre de configuration, étant relativement les bienvenus. J’ai donc opté pour une sortie honorable avec un gentil paddling vers la plage. Jusqu’au moment où, de nouveaux, je suis passé à table avec l’arrivée d’une nouvelle série… m’imposant un mode washing machine en programme rinçage/essorage long. Mais en plus flippant encore puisque cette fois-ci l’oxygène fut particulièrement long à revenir dans les poumons, sans compter que ces derniers reçurent, in fine, un joyeux mélange air/eau, peu propice à une combustion naturelle oeuvrant généralement dans cette partie de mon anatomie. Bref, la Gironde m’a presque eu cette fois-ci.  Ce n’est que partie remise. D’ailleurs je viens tout juste de recevoir un message de Kenny indiquant un plan pour demain matin aux aurores. Ahhhh, vengeance !

ps : merci a surf-report.com pour la photo.

ps2 : en ce jour sombre, cette expérience malheureuse renfonce la pensée amicale que j’ai pour mes amis japonais qui doivent subir une épreuve réellement hors du commun. Un Tsunami de cette ampleur doit être tout simplement impitoyable…

6 Réponses to “Gironde almost had me this time…”

  1. Alexandre Says:

    Et le Curling, tu connais ?

    • Mouarf ! Jamais essayé mais ça semble effroyablement… lent. Et puis l’astiquage compulsif c’est pas trop mon truc. Enfin disons que ça m’a passé depuis belle lurette !

  2. Et oui … Dans tous les cas c’est la première fois que je me marre en lisant la description d’une session ultra pourrave…
    Un peu de piscine pour travailler l’apnée plutôt que le curling…
    Et si tu vas à la pistoche on veut voir le bonnet sur la tête…héhéhé

  3. Salut Olivier,
    Quelque soit la discipline sportive pratiquée, un jour ou l’autre, l’analyse que l’on fait des conditions peut parfois être faussé par un état psychologique (Sur un gros coup de ras le bol, je me suis dit qu’un coup de surf serait sans doute réparateur) et amener au pire. Dans le vol libre on appelle çà brûler un Joker. Je te souhaite encore pleins de plaisirs à surfer en harmonie avec cet élément liquide.
    Bises. Eric.

  4. Salut ma caille… ben t’aurais du venir avec moi, c’etait bien plus sympa du coté d’hossegor… mais un peu grassouillé pour ma remise à l’eau et mes petits bras !
    2,5m du coté de la nord à Hossegor… j’ai opté pour la sud à capbreton pour eviter d’avoir le vertige… ben je l’ai qd meme eu… et comme on dit par chez moi : pas de bras, pas de vague !!!
    Allez bisous et c’est qd tu (et qd on peut) pour une bonne session ds le sud… ;-p

    • Yooooo. Bon, il faut que je fasse une descente dans le Sud alors. De toute façon ça devient nécessaire tant je suis allergique au coin… Mouarf ! Mais bon, on va dire en mai. Parce que que là, presque tout de suite, je me casse loiiiiinnnnn ! Rooooaaarrrr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :