Archive pour mars, 2011

Bali vs Lombok

Posted in Dream, Trip with tags , , on 31 mars 2011 by Olivier

Au dessus

Plus que quelques jours avant le départ et il est temps de faire des arbitrages. Après avoir mouliné les choses dans pas mal de sens, nous commençons à imaginer un trip bicéphale. Une première partie sur Bali qui semble mélanger une ambiance assez cool et un mood festif « à la Baléares » (hmmm, hmmm)… avec tous les inconvénients qui vont avec. Du coup, on regarde sérieusement du côté de Lombok, décrit aujourd’hui comme le Bali d’il y a vingt ans. Et c’est justement ce qu’on a loupé il y a vingt ans. D’autant que Lombok serait tout aussi, voire plus attrayante, que Bali côté vagues avec un côté préservé et authentique…

En dessous

Surprise!

Posted in Fun, Surf Session with tags on 26 mars 2011 by Olivier

En fait, il ne devait pas y avoir de vagues. J’étais donc en mode boulot quand, par le plus grand des hasards j’ai vu passer un report : petit (80cm), glassy, vent nul, soleil… En dix minutes, le transporteur de troupe était chargé avec Lancelot, la Wicked et le Compressor pour un run express vers Lacanau. Bon je la fais courte : on s’est éclaté. Quel plaisir de voir le grand au take-off ! :-)

Small Lacanau

Posted in Surf Session with tags on 23 mars 2011 by Olivier

Small but under a generous sun!

D-12

Posted in Dream, surfing, Trip with tags , on 23 mars 2011 by Olivier

Nothing more to say…

This Old Dark Machine

Posted in Musique, video with tags , on 16 mars 2011 by Olivier

My new favorite. Love this guy. Love his voice. This record is a wonderful ear candy, on the tracks of others beards and guitars bands like Bon Iver, Iron & Wine or Ray LaMontagne. Really really really welcomed in this crazy world…

ps : special dedication also to Soul Kitchen for their fabulous work…

Gironde almost had me this time…

Posted in Bad, Trip with tags on 11 mars 2011 by Olivier

Ca fait partie de ces sessions où la baston est de rigueur. Sur un gros coup de ras le bol, je me suis dit qu’un coup de surf serait sans doute réparateur. Me voilà donc en direction du Grand Crohot avec à la clef une sortie de Bordeaux purement infernale. Mais bref, une fois sur place les conditions soutenues semblaient tout de même favorables. Mais la Gironde reste la Gironde. Premier écueil : le passage de la barre. Une épreuve de 35 minutes en 9 pieds à se prendre des claques et du jus dans les baïnes pour, finalement, trouver une petite passe à 800 mètres de mon point de mise à l’eau. Mais la mouise sait parfois se faire particulièrement constante. A quelques dizaines de metres de la safe zone, une série bien grasse a eu l’idée de me ramener quasiment au point de départ, avec en prime un premier coup de flip, trois vagues successives ayant quasiment eu raison de mes réserves d’oxygène. Option « c’est bleu, c’est blanc, c’est long, c’est où la sortie »… Après 3minutes de récupération, re-direction le pic en mode bataille mais atteint cette fois ci en seulement dix minutes. Et là, je dois avouer que certaines séries étaient vraiment grasses et m’ont imposé la conclusion suivante : 40 minutes de bataille hardcore, c’est pas forcement top pour engager une nouvelle bataille avec des bombasses, les bras, dans ce genre de configuration, étant relativement les bienvenus. J’ai donc opté pour une sortie honorable avec un gentil paddling vers la plage. Jusqu’au moment où, de nouveaux, je suis passé à table avec l’arrivée d’une nouvelle série… m’imposant un mode washing machine en programme rinçage/essorage long. Mais en plus flippant encore puisque cette fois-ci l’oxygène fut particulièrement long à revenir dans les poumons, sans compter que ces derniers reçurent, in fine, un joyeux mélange air/eau, peu propice à une combustion naturelle oeuvrant généralement dans cette partie de mon anatomie. Bref, la Gironde m’a presque eu cette fois-ci.  Ce n’est que partie remise. D’ailleurs je viens tout juste de recevoir un message de Kenny indiquant un plan pour demain matin aux aurores. Ahhhh, vengeance !

ps : merci a surf-report.com pour la photo.

ps2 : en ce jour sombre, cette expérience malheureuse renfonce la pensée amicale que j’ai pour mes amis japonais qui doivent subir une épreuve réellement hors du commun. Un Tsunami de cette ampleur doit être tout simplement impitoyable…

Wave Garden, behind the scene

Posted in Autre, Matos with tags , , , on 2 mars 2011 by Olivier

Petite gâterie en vue : Ninefeet nous livre le secret de fonctionnement de la vague de synthèse Basque. Pour tout savoir de la machine à vagues en question, direction son blog !

Merci Mister Ninefeet pour cette info plus qu’intéressante !

%d blogueurs aiment cette page :