Goy’s teeth


La sortie d’un film des frères Coen, ça rigole pas. A tous les coups, on est assuré de passer un moment très particulier. Et encore une fois les frangins Ethan et Joel ont su me surprendre avec Serious Man, une « comédie » consacrée à une tranche de vie mouvementée de Larry Gopnik, professeur de mathématiques quelque peu éthéré. Cette fois ci, nous sommes embarqués dans l’univers burlesque d’une communauté juive de Minneapolis, secoués et ballottés entre des histoires adultères, des questions morales et des interrogations mystiques… auxquelles les réponses sont, disons, pour le moins hyperboliques. Un des passages les plus savoureux du film (et il y en a beaucoup) est sans doute « les dents du Goy », rythmé par une fabuleuse reprise de Machine Gun d’Hendrix. Grandiose narration cinématographique. Même si définitivement le must absolu reste pour moi « le Dude », par forte proximité intellectuelle sans doute, A serious man est à voir absolument pour toutes ces petites choses qu’il fait inévitablement résonner chez nous tous, de façon superbement universelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :