Cruel Klaus


J’ai enfin pu me rendre dans notre maison familiale pour constater les dégâts que nous a infligé la tempête Klaus. Bien sur, j’ai eu toute cette semaine durant des nouvelles par téléphone. Bien sur j’ai lu les journaux et regardé les JT pour tenter de mesurer l’ampleur de ce qui s’est passé samedi à quatre heures du matin. Mais c’est en étant sur place que l’on constate réellement l’apocalypse. Et le mot n’est pas surdimensionné. Je n’ai rien de plus à dire : il suffit de regarder pour comprendre… un peu.

Standing firm on this stony ground
The wind blows hard
Pulls these clothes around
I harbour all the same worries as most
The temptations to leave or to give up the ghost
I wrestle with an outlook on life
That shifts between darkness and shadowy light
I struggle with words for fear that they’ll hear
But Orpheus sleeps on his back still dead to the world
Sunlight falls, my wings open wide
There’s a beauty here I cannot deny
And bottles that tumble and crash on the stairs
Are just so many people I knew never cared
Down below on the wreck of the ship
Are a stronghold of pleatures I couldn’t regret
But the baggage is swallowed up by the tide
As Orpheus keeps to his promise and stays by my side
Tell me, I’ve still a lot to learn
Understand, these fires never stop
Believe me, when this joke is tired of laughing
I will hear the promise of my Orpheus sing
Sleepers sleep as we row the boat
Just you, the weather, and I gave up hope
But all of the hurdles that fell in our laps
Were fuel for the fire and straw for our backs
Still the voices have stories to tell
Of the power struggles in heaven and hell
But we feel secure against such mighty dreams
As Orpheus sings of the promise tomorrow may bring
Tell me, I’ve still a lot to learn
Understand, these fires never stop
Please believe, when this joke is tired of laughing
I will hear the promise of my Orpheus sing

David Sylvian
Orpheus
Secrets of the Beehive

4 Réponses to “Cruel Klaus”

  1. désolé pour vous… bon courage pour la suite…
    j’ai eu un peu plus de chance…si on peut dire… mais bon…
    voilà le désastre !!!!!
    adio

  2. David Sylvian !!!!… Je l’avais presque oublié… Enfin non. Forbidden colours (la BO de Furyo avec Bowie et Sakamato au piano) c’est ma préférée…
    Putain cette tempête… C’est dingue !!…
    Courage l’ami !

  3. Merci à vous les gars !!!!
    Et du courage, on va en avoir besoin…

  4. […] Une visite s’impose ! Moi, j’ai retenu la vidéo ci-dessus car elle rappelle bien le cataclysme Klaus qui est passé dans les Landes il y a juste un an… 44.836616 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :