Archive pour février, 2009

Argentina Day One

Posted in Trip with tags , on 19 février 2009 by Olivier

Nous y voila ! C’est parti pour quinze jours (sans accents et sans rien because clavier). Je tente de poster des photos si je peux. En tout cas, de ce que nous avons compris, BsAs est tout a fait propice aux longues fetes nocturnes !!! Ca commence ce soir avec un Asador geant a l’hotel….

D – 3 !

Posted in Trip with tags , , , , , , on 15 février 2009 by Olivier

argentine

Trois jours. Je ne sais pas si je vais surfer mais nous sommes résolument parti pour un trip Gaucho, vin et bœuf à volonté… Mysurf est en veille pour 15 jours.

CYA !

Lacanau today

Posted in Surf Session on 15 février 2009 by Olivier

Une jolie session à Lacanau aujourd’hui. Je commence à me faire au Compressor, mais une bonne dose de sessions va être nécessaire pour une totale prise en main. Je m’y colle sérieusement au printemps.

First Compressor Day !

Posted in Surf Session on 14 février 2009 by Olivier

Punaise ce que j’ai eu froid… Et demain matin ça va être encore pire.

Compressor !!!

Posted in Matos with tags , , on 13 février 2009 by Olivier

Linden Compressor

Bon, je viens de faire une petite folie en me portant acquéreur de cette jolie Linden Compressor. Un format qui me va plutôt bien (7’1 x 22 x 3) pour les conditions ici… Bref, selon le site de Gary Linden ce modèle offre tous les avantages du longboard avec une maniabilité largement accrue.

Take a nine foot performance longboard and compress it into a 6’8 to 7’2 … et voila. This magic board has the best of all worlds. A nice mix of short and long which works in all conditions especially in the pocket.

Voilà pour moi une bonne transition vers ce que je veux à terme : un single Barrel entre 7’6 et 7’10. Bon demain je tente si je peux !

Cruel Klaus

Posted in Autre, video with tags , , , , , on 1 février 2009 by Olivier

J’ai enfin pu me rendre dans notre maison familiale pour constater les dégâts que nous a infligé la tempête Klaus. Bien sur, j’ai eu toute cette semaine durant des nouvelles par téléphone. Bien sur j’ai lu les journaux et regardé les JT pour tenter de mesurer l’ampleur de ce qui s’est passé samedi à quatre heures du matin. Mais c’est en étant sur place que l’on constate réellement l’apocalypse. Et le mot n’est pas surdimensionné. Je n’ai rien de plus à dire : il suffit de regarder pour comprendre… un peu.

Standing firm on this stony ground
The wind blows hard
Pulls these clothes around
I harbour all the same worries as most
The temptations to leave or to give up the ghost
I wrestle with an outlook on life
That shifts between darkness and shadowy light
I struggle with words for fear that they’ll hear
But Orpheus sleeps on his back still dead to the world
Sunlight falls, my wings open wide
There’s a beauty here I cannot deny
And bottles that tumble and crash on the stairs
Are just so many people I knew never cared
Down below on the wreck of the ship
Are a stronghold of pleatures I couldn’t regret
But the baggage is swallowed up by the tide
As Orpheus keeps to his promise and stays by my side
Tell me, I’ve still a lot to learn
Understand, these fires never stop
Believe me, when this joke is tired of laughing
I will hear the promise of my Orpheus sing
Sleepers sleep as we row the boat
Just you, the weather, and I gave up hope
But all of the hurdles that fell in our laps
Were fuel for the fire and straw for our backs
Still the voices have stories to tell
Of the power struggles in heaven and hell
But we feel secure against such mighty dreams
As Orpheus sings of the promise tomorrow may bring
Tell me, I’ve still a lot to learn
Understand, these fires never stop
Please believe, when this joke is tired of laughing
I will hear the promise of my Orpheus sing

David Sylvian
Orpheus
Secrets of the Beehive

%d blogueurs aiment cette page :