Un bien triste anniversaire…


photo-94

Il y a quelques semaines, j’ai reçu ce TShirt en cadeau d’anniversaire. Merci à Lamia, avec qui je travaille actuellement, pour cette vision longboardesque un tantinet décalée.

Reste que cet anniversaire me rappelle amèrement que ça fait maintenant un an que nous sommes installés à Bordeaux. Et ma foi, la pilule ne passe toujours pas. Je dirais même que ça devient de pire en pire. Je l’ai déjà dit, Bordeaux ne me dérange pas particulièrement, c’est même une ville plutôt agréable… malgré l’occupation principale des citadins locaux qui consiste à se bourrer la tronche (mais ça c’est un autre débat). Non, ce qui ne passe pas c’est exclusivement d’avoir perdu le surf. Point. Car je le réaffirme : le surf girondin n’existe quasiment pas. Ou peu. Ou mal. Il existe sans doute pour quelques personnes qui ont la chance d’habiter à quelques centaines de mètres de la plage, au grand maximum, et qui peuvent profiter des vagues locales. Mais les conditions sont tellement rares ici qu’elles ont un caractère instantané, difficilement accessible… et encore plus difficilement accessible lorsque l’on passe la plupart de ses jours à 600 km. Que de kilomètres et d’heures de route pour rien.

Bref, lorsque je fais le calcul, je suis totalement déprimé. De plusieurs dizaines d’heures de surf annuelles dans le PB, je compte à peine quelques sessions honorables ici. Et encore, je fais un effort violent pour m’en souvenir. Certes ce n’est pas la quantité qui fait la qualité, mais là, en l’occurrence, les statistiques ne sont pas en faveur des spots locaux. Etre bloqué ici et regarder les reports de Parlo est une putain de torture.

Pire encore, l’hiver arrive. Et là, j’imagine déjà le tunel de 4/5 mois qui se profile devant moi avec des conditions pourraves au kilomètre. Ouch. Ca risque d’être dur. Vraiment, le pays basque manque cruellement.

6 Réponses to “Un bien triste anniversaire…”

  1. Petit post pas très joyeux mais qui m’a touché… On est tous passé par là !
    Le dilemme de la vie résumé en une phrase : J’ai une passion, une famille et un job ; je fait comment pour concilier les 3 ?
    On a tous rêvé d’une Paris au bord de l’eau façon Los Angeles ou d’avoir vu le jour à Sydney…
    C’est pas facile, alors je vais pas en rajouté… Juste quelques mots des Bangles en signe d’espoir…

    « Say my name, sun shines through the rain
    A whole life so lonely, and then you come and ease the pain
    I don’t want to lose this feeling… »

  2. Merci Joss pour ces quelques mots. Ca fait vraiment plaisir. Et puis je vais foncer à la cave me ressortir ce 33T des Bangles !

    En tout cas, j’ai vu tes exploits récents : super !

    a bientôt

  3. A écouter aussi pour le « Peps », Will.I.Am « It’s a new day »

    « If you and I made it this far,
    Well then hey, we can make it all the way
    And they said no we can’t
    And we said yes we can
    Remember it’s you and me together

    I woke up this morning
    Feeling alright
    I’ve been fightin’ for tomorrow
    All my life
    Yea, I woke up this morning
    Feeling brand new
    Cause the dreams that I’ve been dreaming
    Have finally came true… »

  4. courage …moi je suis à côté et pourtant j’en loupe un paquet…
    sport de merde…et pas de vaccin pour le virus
    the cat

  5. C’était mieux aaaavant! J’espère que ce mois de décembre t’a réconcilié avec les spots pourraves girondins! Sinon… change de report!

    Bon courage par chez nous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :