La démence, tout simplement


En quête de nouvelles pages à avaler, je suis tombé sur Will Self. Comme souvent, le hasard fait bien les choses. Voilà un écrivain anglais dont l’approche littéraire tourne quasiment à l’obsession monothématique. Et quelle obsession puisque le coeur de ses livres tourne autour du sujet plutôt étonnant de la psychiatrie (surprenant en tout cas dans le domaine de la fiction). Et qui dit psychiatrie, bien entendu, laisse penser à démence. Il faut bien l’avouer, la lecture des textes de Will Self étonne par son subtile mélange de verbiage psycho-parano-hallucinatoire (option valium, tranxene, nabutane, yogourth, acide) et d’immense humour briton. Rien à dire, on sort de là un tantinet désarçonné et, la plupart du temps, bien mort de rire. La théorie quantitative de la démence (deuxième opus du gonze que je lis après Dr Mukti, fort drôle lui aussi) est une sorte de voyage improbable au travers de six nouvelles psychiatriquement déficientes. Le plus drôle dans tout ça est la critique latente de notre société et, en particulier, des administrations qui la gouvernent. Imaginez simplement un David Lodge en plus acide, et vous aurez une idée de la plaisanterie. Allez, rien que pour donner le ton, sans rien dévoiler non plus de ces intrigues dignes d’un Dr Hoffman, quelques “Choix bibliographiques” cités par l’auteur en fin de nouvelle délirante :
– Ford, H., “De la nécessité d’enseigner le ring dancing aux agents de change”, Pratical Mental Health, janvier 1975.
– Harley, A., “Chamanisme et avenir du soja”, Word Bank Research Briefs, septembre 1979.
– Husrt, P., “Onychophagie à Bournemouth contre énurésie nocturne à Poole : action et amélioration”, Journal of Psychology, mars 1976.

Le ton est donné…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :